Archives et mémoricide : que reste-t-il aux historiens ?

Entre le XVIIIe et le XXe siècle, de la Révolution française à la Révolution russe, l’idée de progrès a incontestablement comporté des attitudes « mémoricides » qui ont mené à la destruction de certaines archives. Ce sujet est au cœur de l'ouvrage Identity and Loss of Historical Memory. The destruction of archives (éd. Peter Lang, 2017), présenté par les auteurs Igor Filippov et Flocel.

22 septembre 2017
-
Recherche - Conférence
École nationale des chartes

Evénement gratuit

Salle Léopold-Delisle

65 rue de Richelieu 75002 Paris
2017-09-22 17:00 2017-09-22 19:00 Europe/Paris Archives et mémoricide : que reste-t-il aux historiens ? 65 rue de Richelieu 75002 Paris

48.8673301, 2.3374260000001