ANU – Australian National University

Université de recherche n°1 en Australie, située dans la capitale fédérale Canberra, l’Australian National University figure parmi les universités de recherche leaders dans le monde.

PSL et l’ANU ont signé en mars 2017 à Canberra, en présence du ministre français des affaires étrangères Jean-Marc Ayrault, un accord de coopération visant à renforcer les coopérations scientifiques et les échanges entre les deux établissements. Cet accord s’inscrit dans le partenariat de coopération stratégique franco-australien, qui vise à développer un plan d’action conjoint « Science et Innovation » entre certaines universités françaises lauréates des Initiatives d’Excellence (IDEX) et les principales universités de recherche australiennes.
 

Les perspectives de collaboration entre PSL et l’ANU couvrent plusieurs domaines, parmi lesquels l’astrophysique, les mathématiques, la physique, l’environnement, les arts et les sciences sociales.

« L’enseignement supérieur et la recherche sont la pierre angulaire de ce nouveau partenariat. L’accord entre l’ANU et PSL est exemplaire du rôle que les universités phares doivent jouer dans un monde de plus en plus globalisé. Nos deux institutions ont déjà mis en place plusieurs collaborations dans le champ du droit et de la société, ainsi que dans l’élaboration de nouvelles technologies appliquées au domaine de l’exploration spatiale. Notre action est aussi tournée vers les industries, comme en témoigne notre partenariat avec Airbus sur des thématiques liées à l’utilisation de l’imagerie satellitaire et les technologies de pointe. » Prof. Brian Schmidt, vice-Président de l’ANU, prix Nobel de physique (2011).

«L’accord entre PSL et ANU est la parfaite illustration des opportunités que les récentes transformations de l’enseignement supérieur et de la recherche français offrent en matière de politique internationale. Les regroupements universitaires français confèrent à nos institutions la taille nécessaire à la signature de partenariats de grande envergure. Ils permettent une coopération scientifique globale et au meilleur niveau.» Thierry Coulhon, ancien président de PSL
http://www.anu.edu.au/