Web site logo
Paris Sciences et Lettres, une université internationale, au coeur de Paris

Text Resize

A-A A+
Web site logo

Filters

Date Format : 03/2017
Entrepreneuriat

Portrait de Gabrielle de Valmont, Fondatrice de Nap&Up

07 mars 2017 • 14h51
• PSL
A l'occasion de la semaine de la Semaine de sensibilisation des jeunes à l’entrepreneuriat féminin, PSL vous propose de découvrir chaque jour le portrait d'une étudiante entrepreneure du programme PSL-Pépite. Rencontre ce mardi après-midi avec la spécialiste de la relaxation au travail, Gabrielle de Valmont.

 

Bonjour Gabrielle. Quel est ton projet ?  
Mon projet est Nap&up. Il a pour but de démocratiser la pratique de la sieste et de la relaxation dans le monde du travail en proposant des espaces mobiles, apaisants et accessibles à tout moment.

A quel âge as-tu entrepris ?  

J'ai débuté à 22 ans.

Quelles ont été tes motivations ?

J'ai profité de plusieurs éléments contextuels très favorables : ma césure qui arrivait quelques mois plus tard, pendant laquelle je pouvais être à plein temps sur mon projet grâce à un statut Etudiant-Entrepreneur (EE). De plus, j'ai eu UNE idée qui me parlait vraiment. Et enfin, j'ai rencontré mon associée actuelle, avec qui je me voyais vraiment monter une boîte.

Quel épanouissement personnel trouves-tu dans la gestion de ton projet ?  

Ce que j'aime bien, c'est pouvoir mener mon projet où je le souhaite, lui donner la direction que je veux. (Avec le consentement de mon associée bien sûr ;)) J'aime aussi la satisfaction d'avoir créé un projet de A à Z.

Quelles sont les qualités qui te paraissent essentielles pour entreprendre ?

La créativité, et la détermination. Il faut savoir s'accrocher et aller jusqu'au bout de ses idées.

Quelle est ta plus grande réussite ?

Les relations que l'on développe au sein de l'équipe, que ce soit avec mon associée mais également avec les stagiaires et les personnes qui nous entourent. La manière dont on partage les choses, qu'elles soient négatives ou positives.

Quelle a été l'étape la plus dure ?

Comprendre qu'il fallait pivoter et laisser de côté l'idée initiale, bien que je ne perçoive pas cela comme une étape difficile, mais plutôt un tournant que l'on a mis du temps à prendre.  

Quel est ton petit truc pour te booster au quotidien ?  

Le petit carré de chocolat avec mon café.

Quel message souhaiterais-tu faire passer aux jeunes entrepreneurs ?  

Je pense qu'il ne faut pas avoir peur d'aller au bout de ses convictions, et de se dépasser. Se concentrer sur les points positifs et les gens qui croient en notre projet, et ne jamais laisser des avis négatifs vous décourager.