Web site logo
Paris Sciences et Lettres, une université internationale, au coeur de Paris

Text Resize

A-A A+
Web site logo

Filters

Date Format : 06/2017
Communication

Portrait de Philip Polack pour la finale PSL de Ma Thèse en 180 secondes

11 avril 2017 • 17h28
• MINES ParisTech
Pour la 3ème année consécutive, l’Université Paris Sciences et Lettres (PSL) participe au concours « Ma thèse en 180 secondes » (MT180). 15 candidats participeront à la finale PSL le 20 avril prochain : découvrez en avant-première un extrait de leurs portraits ! Aujourd'hui, celui de Philip Polack, doctorant à MINES ParisTech.

 

Philip Polack présentera le 20 avril prochain son sujet de thèse portant sur la "Cohérence et stabilité de systèmes hiérarchiques de planification et de contrôle pour la conduite automatisée." ( Sous la direction de Arnaud de la Fortelle).

Bonjour Philip ! Quel est votre sujet de thèse ?  Comment cette idée vous est-elle venue ?

J’avais envie de faire une thèse en mathématiques appliquées, qui soit orientée autour des thématiques du transport ou de l’énergie. J’avais entendu parler de la voiture autonome il y a maintenant quelques années, lors d’une conférence donnée par l’ancien directeur du centre de robotique des Mines, Claude Laurgeau. Ce thème m’a tout de suite passionné, car il permettait de concilier mes deux domaines d’intérêt, et de faire des mathématiques ! Plus précisément, mon sujet porte sur la « Cohérence et stabilité de systèmes hiérarchiques de planification et de contrôle pour la conduite automatisée ». L’idée du sujet est venue petit à petit après plusieurs discussions avec mon directeur de thèse, Arnaud de La Fortelle.

Mes travaux sur la cohérence entre la planification et le contrôle de véhicules autonomes permettraient d’améliorer la sécurité de ces derniers, en évitant des problèmes de conception. Et pourquoi pas espérer que dans quelques années, quand ces véhicules seront plus présents dans notre quotidien, il y ait un peu de mes travaux dans leur architecture logicielle !

 

Lire l'intégralité du portrait de Quentin sur le site du Collège doctoral